actualités | il y a 2 mois

En clair, être architecte d'intérieur c'est être un peu artiste

Son histoire, c'est une histoire d'envies, une histoire de rêves qui se sont concrétisés. Avec son diplôme de niveau II en poche, Kévin do Couto a eu l'opportunité de rencontrer deux professionnels exceptionnels, Robert Dunoyer, du groupe Dunoyer, référent dans la construction de chalets haut de gamme; ainsi que Milko del Maffeo, de la société Antoniolupi, fabricant italien de mobilier design haute gamme pour la salle de bain. Leur projet par la suite a été de créer un showroom Antoniolupi à proximité d'Annecy qui est devenu l'un des cinq showrooms de la marque dans le monde. Merci Kévin pour ce beau partage d'expériences !

En clair, être architecte d'intérieur c'est être un peu artiste

Bonjour Kévin ! Avant tout, pouvez-vous nous parler de votre formation et de votre parcours professionnel ?

Diplômé de CREAD Institut en 2013 (j'ai obtenu le "Titre d'Architecte d'Intérieur, Designer de niveau II"), j'ai tout d'abord au cours de mes études pu me conforter dans mon orientation à travers les expériences professionnelles vécues durant les stages en Belgique, Gèneve, Cannes et Grenoble.
Mon diplôme en poche, j'ai rencontré Robert Dunoyer et Milko del Maffeo et nous avons eu comme projet de créer un showroom Antoniolupi à proximité d'Annecy dans un lieu très atypique l'Espace 55. Nous avons donc conçu le showroom en mettant en scène les produits de la marque italienne, et je me suis attaché à créer un lieu vivant ou se mêle jeux de lumière, l'eau, les senteurs, le son et l'émotion.
L'Espace 55 qui dispose d'une surface de 4.000 m2 est désormais doté de plusieurs showrooms tels qu'Antoniolupi, Bang Olufsen, Focus, d'un restaurant ainsi que des salles de séminaires, un véritable lieu de rencontres rythmé par les nombreux événements organisés.
Depuis 3 ans, je suis responsable du showroom Antoniolupi Annecy, l'un des 5 showrooms de la marque dans le monde. 

En quoi consiste le métier de l'architecte d'intérieur ? Comment le définiriez-vous ?

Avant tout, le métier d'architecte d'intérieur est une démarche d'accompagnement et de conseils auprès des clients qui souhaitent repenser l'agencement et la décoration de leurs intérieurs.
Ma définition de l'architecte d'intérieur est la passion de son métier et la satisfaction de créer un environnement personnalisé, un lieu où l'on se sent bien. J'adore la confiance qui s'installe entre le prescripteur et le client, elle est très gratifiante. A chaque nouveau projet, j'ai toujours le sentiment de faire quelque chose de bien, d'apporter du sourire et l'émotion à mes clients.
En clair, être architecte d'intérieur, c'est d'être un peu artiste.

Quels sont les débouchés de l'architecte d'intérieur ?

Ils sont nombreux, c'est un métier toujours en mouvance.

Vous travaillez en tant que responsable de showroom chez Antoniolupi, en quoi consiste votre poste ? Pouvez-vous nous parler d'une journée type ?

En tant que responsable du showroom mes tâches sont multiples, la journée type n'existe pas, aucune est identique. Il faut animer le showroom, recevoir les clients, travailler sur la réalisation des plans, gérer les entreprises, faire le suivi de chantier, gérer les devis, les commandes, les délais. Je me déplace aussi chez les architectes DPLG ou d'intérieur.

Nos 4ème année à CREAD Institut obtiendront leur diplôme certifié "Titre d'Architecte d'Intérieur, Designer de niveau II" en juillet 2017. Quelques conseils à leur donner ?

La chance sourit toujours aux audacieux, il ne faut pas avoir peur de pousser les portes, même celles dites infranchissables.

Quelle est, pour l'instant, la plus grande fierté de votre carrière ?

Je suis très fier d'avoir réalisé le premier showroom Antoniolupi pour la marque en France.

 

En clair, être architecte d'intérieur c'est être un peu artiste

partager cette actualité

Restez en contact en recevant une fois par mois la newsletter de CREAD Institut
Design & Développement : adb x leon